PHOQUES, MAXIMILIEN DEPONTAILLER

En  réponse  au texte de M. Dupontailler:  « Les dangers de la pensée végétarienne au service des droits des animaux» : preuvesdhumeur.wordpress.com/2010/03/17/les-dangers-de-la-pensee-vegetarienne-au-service-du-droit-des-animaux/ 

Lorsqu’on n’a plus d’arguments, on frappe sur la personnalité de l’opposant(e) à la chasse aux phoques. Pour dénigrer Patricia Tulasne on dira, comme M. Depontailler, qu’elle est une « mauvaise actrice ». Ou qu’une autre se vautre dans les « erreurs », qu’elle est une extrémiste, voir une fanatique végétalienne. Sur certains forums des gentils chasseurs, madame Tulasne a même été traitée de « mal baisée » . Quand on a plus rien a dire pour défendre ses idées, on passe aux insultes. Voila tout l’art de détourner des vrais enjeux de la chasse aux phoques, une tactique à la Richard Berman, ce lobbyiste d’extrême-droite dont M. Depontailler semble apprécier au plus haut point les procédés. (1) (M. Dupontailler répète aussi inlassablement des chiffres et des faits provenant du Center for Consumer Freedom, le groupe de lobbying de Berman.) Tactique aussi absurde que si pour s’opposer aux pro-chasse aux phoques, on évoquait leur orientation sexuelle ou le fait qu’ils portent des lunettes. Détournons l’attention vers les extrémistes végétarien(nes), pour mieux faire oublier les magouilles politiques autour de cette chasse aux phoques grassement subventionnée par le gouvernement canadien à tous les niveaux.

Il serait intéressant de savoir combien monsieur Depontailler est payé par le gouvernement canadien pour sa diarrhée de mots (trop de phoque au menu?) et pour son prosélytisme pro-chasse aux phoques. Pour son ignorance aussi.

 La culture du soja détruit la planète pour nourrir essentiellement le bétail mangé par les carnivores, en particulier le boeuf.  M. Depontailler semble ignorer que les végétarien(nes) ne mangent pas que du soja, que le végétarisme est une alimentation variée, délicieuse, éthique et santé.

Les végétarien(nes) refusent les vaccins pour des raisons éthiques. Tous les vaccins contiennent des substances animales, de la gélatine, du sérum bovin, des protéines de porc, de la bile de boeuf ou de l’huile de poisson. (2) Pas besoin non plus d’être végétarien(nes) pour ne pas vouloir de métaux lourds ou de substances toxiques et cancérigènes dans notre organisme comme de l’aluminium ou du mercure. Un grand nombre de scientifiques et de médecins s’opposent aux vaccins pour leurs effets secondaires et leurs ingrédients potentiellement dangereux. (3)

Mettre en doute l’objectivité des végétarien(nes) parce qu’ils s’opposent a la chasse aux phoques, est une vrai farce! On peut sérieusement s’interroger sur l’objectivité d’un employé du gouvernement canadien comme M. Depontailler quand il défend la chasse aux phoques. Son salaire, payé a même les fonds publics, est de combien?

MASSACRES ET MENSONGES

Il n’y aura peut-être pas de chasse aux phoques cette année, par manque de glace. On cherche en vain le troupeau de phoques. Il est très loin des chasseurs, qui devront dépenser des fortunes en pétrole pour pouvoir aller les frapper avec leurs hakapiks ou les achever a la carabine. Pour certains, il faudra 30 heures de bâteau pour atteindre quelques phoques. Les phoques femelles n’ont pas de glace pour mettre bas leurs petits. Cela n’a pas empêché les fonctionnaires gouvernementaux d’augmenter les quotas pour tuer des phoques juvéniles, lors de ce plus grand massacre de mammifères marins au monde. Une chasse cruelle, sanglante, liée a l’industrie du luxe, celle de la fourrure. Une chasse qui nous fait honte devant toute la communauté internationale, malgré les tentatives désespérées de M. Depontailler pour la défendre. A quoi sa patrone la sénatrice Céline Hervieux-Payette pourra bien l’employer, si la chasse aux phoques se termine?

Pour garder dans l’ignorance le public et pour détourner son attention des vrais enjeux de la chasse aux phoques, dénigrons les végétariens(nes) et les militants pour les droits des animaux. Pourtant c’est bien à cause de l’activisme des militant(es) pour les droits des animaux et des organisations de défense animale que la chasse aux blanchons s’est terminée en 1987. C’est l’écrivaine Marguerite Yourcenar qui avait, des années auparavant, averti Brigitte Bardot de ce massacre ignoble. L’interdiction n’est donc pas venu en premier des gentils chasseurs de phoques « qui ont toujours eu a coeur le bien-être animal » selon la sénatrice Hervieux Payette , ni par les fonctionnaires gouvernementaux ou de l’industrie de la fourrure. Les organisations de défense animale sont donc très utiles et même essentielles dans nos sociétés, pour dénoncer les dérives de la chasse mais aussi des laboratoires de vivisection ou des multinationales de la viande.

Quand on milite pour les animaux mais que l’on est pas végétarie(ne), on se le fait reprocher. Mais si on est végétarien(ne), nous voilà taxer d’extrémiste et de fanatique. Il faudra maintenant raser les murs, de peur que les Depontailler de la terre allument des bûchers, comme aux temps des Cathares. Pourtant quel beau parterre de talent et d’intelligence, de philosophes, d’écrivains, d’éthiciens, de scientifiques ou d’artistes parmi le monde végétarien: Pythagore, Bouddha, Gandhi, George Bernard Shaw, Leonard de Vinci, Leon Tolstoi, Isaac Bashevis Singer, les Esséniens, Plutarque, Marguerite Yourcenar, ect. ect. (Et non Hitler n’était pas végétarien, il a toujours mangé du jambon et des saucisses.)  Tous ces grands esprits s’ils vivaient a notre époque, s’élèveraient, tout comme Paul McCartney par exemple, contre la violence et la barbarie de la chasse aux phoques. Toutes les violences sont liées et interdépendantes.

 Puisque nous vivons, semble-t-il, en démocratie nous avons tous le droit de nous opposer à la cruauté de la chasse aux phoques, sans se faire insulter. Une chasse qui ne pourrait survivre sans subventions gouvernementales et défendue par idéologie a même les fonds publics. Une chasse qui va bientôt être chose du passé, tout comme les idées poussiéreuses, rétrogrades et archaiques des Depontailler de notre planète.

(1): http://www.lepost.fr/article/2010/03/10/1981376_phoques-la-senatrice-et-le-terrorisme-vegetarien.html                                                                  

(2): http://www.centpapiers.com/vaccin-viande-et-vivisection/10754/

(3) : http://www.whale.to/vaccine/articles4.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s